Marianne nous présentait le mercredi 8 mars un article sur la société nationale des chemins de fer. Les BTP (Batiment et travaux publics) vont avoir la possibilité de s'offrir des concessions ferroviaires.Vinci, Eiffage et la question se pose: Les rails sont-ils devenus source de richesse pour les entrepreneurs? Pour seul exemple, l'entreprise Eiffage a mis la clé sous la porte pour cause de dettes alors qu'il se trouve propriétaire de la concession ferroviaire entre Perpignan et Figueron. Pour Vinci, la rentabilité devrait donc s'approcher de celle des autoroutes. Concession ferroviaire mais au prix d'une augmentation des prix de billets auprès des usagers.